gaspardnoelphotograph

GaspardNoelPhotography

33%

Loading...
Ceci est une portion de "L'offrande", que vous trouverez presque entière sur mon profil, à droite de celle-ci :)
"L’offrande" - autoportrait 22 / 117 de la série "Présent", sur le thème de la liberté, prise en septembre 2018 sur les îles de Lanzarote et Fuerteventura, disponible en 5 exemplaires, ici présentée en format carré pour mieux correspondre à cette plateforme, mais normalement un rectangle dont la taille idéale est 100 x 220 cm • La photographie dans sa forme initiale peut être vue sur Flickr (gaspardnoel) ou Tumblr (gaspardnoelphotography) • Une nouvelle réalisation, née, comme souvent, d’une série rapprochée de conversations distinctes, m’est venue à propos de cet échange que j’essaye de créer entre vous et moi. Une histoire de rythme de création et de consommation. On est habitués à absorber très vite ce que des gens ont mis un temps fou à produire. Un film qu’on a mis un an à tourner est vu en deux heures, un livre écrit en cinq ans est lu en une semaine … Le rapport de temps passé sur un objet donné entre producteur et consommateur a presque toujours cette forme d’entonnoir. Quand c’est bien fait, cela permet de concentrer un temps long de réflexion en une courte extase de nouveauté, d’intelligence et de virtuosité, et on se surprend à maudire la brièveté du produit final. J’ai compris récemment, avec une certaine horreur, je dois bien l’avouer, que je vous proposais avec le dévoilement « Présent » une expérience inverse. Par exemple, absolument toutes les photos que je vous ai montrées entre début octobre et fin novembre ont été prises la même journée, le dimanche 23 septembre 2018 ; à raison de trois nouveaux autoportraits publiés par semaine, nous arriverons à la fin de la production du lundi 24 septembre en début d’année prochaine … Et je finirai de vous dévoiler la série entière, produite en 14 jours, au milieu de l’automne 2019. La question qui se pose alors est la suivante : est-il possible de créer en 2 semaines un contenu assez dense, à tous points de vue, pour être fascinant pendant 9 mois ? Peut-être. Mais je ne suis pas certain d’en être capable. Selon toute probabilité, mon travail aux Canaries va, à un moment ou un autre, vous ennuyer. Imaginez : un passage à vide d’une matinée pour moi correspondra à un passage à vide de dix jours pour vous !
Ceci est une portion de "L'offrande", que vous trouverez presque entière sur mon profil, à gauche de celle-ci :)
Ceci est une portion de "... la mer monte", que vous trouverez entière sur mon profil, à droite de celle-ci :)
"… la mer monte" - autoportrait 21 / 117 de la série "Présent", sur le thème de la liberté, prise en septembre 2018 sur les îles de Lanzarote et Fuerteventura, disponible en 5 exemplaires, dont la taille idéale est 100 x 80 cm • Et, dans un cri d’asphyxie, la bulle familière devient univers inconnu. La panique envahit. Passe. Vaste monde, je te vois, je t’entends. Je te désire. Frottons-nous un peu l'un à l'autre.
Ceci est une portion de "... la mer monte", que vous trouverez entière sur mon profil, à gauche de celle-ci :)
Ceci est une portion de "En parenthèse", que vous trouverez entière sur mon profil, à droite de celle-ci :)
"En parenthèse" - autoportrait 20 / 117 de la série "Présent", sur le thème de la liberté, prise en septembre 2018 sur les îles de Lanzarote et Fuerteventura, en 5 exemplaires, dont la taille idéale est 125 x 125 cm • Parmi mes meilleurs souvenirs du lycée, se classent en très haute position mes rendez-vous avec Clémence. Son cynisme cinglant, son intelligence aigüe, le pied entier qu'elle avait dans la vie des adultes (quand j'y avais à peine un orteil), son haleine de tabac roulé Django et ses longues boucles noires me tenaient certes solidement sous son charme ... pourtant, paradoxalement peut-être, je n'aimais rien mieux dans notre relation que les longues attentes qui précédaient chacune de nos rencontres. J'arrivais systématiquement avec quinze minutes d'avance, elle arrivait régulièrement avec une demi-heure de retard. Alors je m'allongeais sur les bancs de pierre des Halles et me perdais dans les lignes hétéroclites de Saint Eustache en écoutant en boucle "Somewhere I Belong" de Linkin Park ... Pendant ces instants bénis, rien, par personne, n'était attendu de moi. Mon immobilité était légitime, et en avoir conscience me plongeait dans des états méditatifs extatiques. Voilà le sujet de cette photographie. J'espère qu'elle saura vous transmettre une portion de ces délices difficiles à saisir, au rythme auquel nous vivons.
Ceci est une portion de "En parenthèse", que vous trouverez entière sur mon profil, à gauche de celle-ci :)
"An exponential slope" - edition of 5 - selfportrait 18 / 117 of the series "Present" taken in Lanzarote in 2018 ~ Full photography can be seen on my profile ~ Prints are available of all my selfportraits and can be shipped worldwide. Just ask for whatever you want to know :)
Full photography can be seen on my profile. Please check it out :)
Full photography can be seen on my profile. Please check it out :)
Full photography can be seen on my profile. Please check it out :)
Full photography can be seen on my profile. Please check it out :)
Full photography can be seen on my profile. Please check it out :)
Full photography can be seen on my profile. Please check it out :)
Full photography can be seen on my profile. Please check it out :)
"Hippopotamus" - Edition of 5 - selfportrait 17 / 117 of the series "Present" taken in Lanzarote in 2018 ~ Full photography can be seen on my profile - Uncensored on gaspardnoelphotography dot tumblr dot com /or/ flickr dot com slash gaspardnoel ~ Prints are available of all my selfportraits and can be shipped worldwide. Just ask whatever you want to know :) ~ Hippopotamus rulz!
next page →